Le secteur du livre italien en faveur de la directive sur le droit d’auteur

Par : Angèle Boutin

26/02/2019

Dans un communiqué, l’association des éditeurs italiens (AIE), l’association des libraires (ALI) et l’association des bibliothécaires (AIB), ont appelé leurs euro-députés à « voter oui » à la directive européenne sur le droit d’auteur.

Une version commune de la directive européenne sur le droit d’auteur a été voté et acceptée le 13 février dernier par la majorité des représentants de la Commission, du Conseil et du Parlement européens, cependant les Pays-Bas, la Pologne, la Finlande, le Luxembourg et l’Italie ont voté contre. 
 
Toutes les modifications relatives au texte actuel vont être présentées au cours des prochaines semaines au Parlement et au Conseil européens, ce pourquoi les acteurs du livre en Italie ont souhaité s’adresser à leurs représentants sur place : « le texte de la directive sur le droit d’auteur […] auquel est arrivé le trilogue [Commission, Conseil et Parlement européens] actuellement étudié par le Parlement est un événement important »
 
Et le communiqué de préciser : « Ce dernier introduit de nouvelles exceptions en faveur de la recherche, de la didactique et des bibliothèques, il promeut de nouvelles formes pour rendre accessibles les oeuvres non-commercialisées et met à jour les instruments de la valorisation du droit d’auteur […]. Il s’agit d’un compromis qui pose les bases d’un système de concurrence plus ouvert et équilibré, qui tienne compte des changements apparus dans l’industrie ».
 
Rosa Maiello présidente de l’AIB, Ricardo Franco Levi, président de l’AIE et Paolo Ambrosini, président de l’ALI concluent ainsi leur lettre : « C’est pour toutes ces raisons que le monde du livre, ayant dépassé des divergences historiques sur ces thèmes, vous demande de soutenir cet événement d’importance en votant oui ».

TEMPS DE LECTURE: < 1 minute

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

ARTICLES LIÉS