Les bibliothèques en France revues par Orsenna et son rapport

Par : Angèle Boutin

26/03/2018

Le 20 février 2018 Erik Orsenna et Noël Corbin ont remis le Rapport Orsenna sur le fonctionnement des bibliothèques, après avoir mené pendant trois mois un « tour de France » des lieux de lecture publique.

Ces derniers sont au nombre de 16 500 : 7 700 bibliothèques et 8 800 points d’accès aux livres. 

Ce rapport contient une vingtaine de propositions afin de ramener le public dans les bibliothèques, et de faciliter l’accès à tous les établissements de lecture en général. En ce sens, les missions des bibliothèques, en tant « qu’outils inestimables pour lutter contre les fractures de notre société », ont été renforcées. En effet, elles couvrent désormais l’accès aux pratiques culturelles, l’aide à l’insertion, la lutte contre l’exclusion numérique, l’éducation à la lecture et l’apprentissage du français à destination des migrants. Pour soutenir ces nouvelles missions, une augmentation des aides financières aux collectivités devrait être mise en place. 

Néanmoins, si le rapport est passé à la postérité sur la scène publique, c’est suite au débat concernant les horaires d’ouverture des bibliothèques. Le constat est simple : là où les bibliothèques municipales de Paris ouvraient en moyenne 38 heures par semaine en 2017, la moyenne hebdomadaire de Londres était de 78 heures et celle Copenhague était de 98 heures. Avec des bibliothèques fermées entre 12h et 14h, fermant tôt le soir, et des ouvertures quasi inexistantes le dimanche, les premiers pénalisés sont les actifs, les scolaires et les étudiants. Ces derniers représentent 2,5 millions de personnes et se retrouvent même dans une situation « critique » étant donné que moins de quinze bibliothèques universitaires (BU) sont ouvertes le dimanche. 

Selon le rapport, les 8 millions d’euros supplémentaires dégagés dans la dotation générale de décentralisation en faveur des bibliothèques permettront de soutenir 200 projets d’extension d’horaires. Les auteurs recommandent par ailleurs le maintien des emplois aidés et le recours à des étudiants, ainsi qu’à la mutualisation des locaux et personnels d’accueil entre les bibliothèques et les agences postales dans les petites villes.

Source : Le Monde et Archimag / Crédits Illustrations : CC0 License

TEMPS DE LECTURE: 2 minutes

Commentaires sur “Les bibliothèques en France revues par Orsenna et son rapport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLES LIÉS