Lettre ouverte : les éditeurs britanniques demandent la suppression de la TVA sur le numérique

Par : Lucile Payeton

30/07/2019

Alors que Boris Johnson, membre du Parti Conservateur, est le nouveau Premier Ministre britannique depuis le 24 juillet et qu’un nouveau gouvernement a été annoncé ce jour, l’association des éditeurs britanniques et acteurs majeurs du marché du livre au Royaume-Uni a adressé une lettre ouverte au nouveau Chancelier de l’Echiquier (en charge des finances, comptes publics, et du Trésor de la Reine), Sajid Javid, au sujet de la taxation des publications numériques.

En effet, depuis 1973 au Royaume-Uni, les publications imprimées (journaux, revues, livres, magazines) sont exemptées de TVA, afin de promouvoir la lecture et le développement de l’éducation auprès de tous les publics. Cependant, cette exemption ne s’applique qu’au papier, et non au format numérique, ce que déplorent les éditeurs et acteurs du secteur du livre britannique.

« D’un point de vue commercial, cette taxe représente un obstacle au développement des innovations dans le domaine des formats digitaux. Une TVA à 0 % sur les publications numériques garantirait au Royaume-Uni une position de compétitrice face aux 27 pays européens qui se mettent progressivement à réduire la TVA sur ces produits. Ce serait aussi gage d’honneur des engagements pris par le gouvernement qui a promis de  faire du Royaume-Uni le lieu le plus propice au développement du commerce digital » et d'« aider tous les commerces britanniques dans leur transition vers le numérique » expliquent les 42 signataires de la lettre.

Parmi les signataires de cette lettre ouverte, on compte Daniel Ropers, directeur général de Springer Nature, David Shelley, directeur général d’Hachette UK, Tom Weldon, directeur général de Penguin Random House UK, Charlie Redmayne, ex-président de la Publishers Association et directeur général d’HarperCollins, et Peter Phillips, président actuel de l’association et directeur général de Cambridge University Press.

Lors de la semaine consacrée au livre audio, « Love Audio Week », en juin dernier, le directeur général de l’Association des éditeurs britanniques, Stephen Lotinga avait déjà interpelé le gouvernement sur la question de la TVA sur les formats numériques (audio et ebooks) : « Les livres audio sont un compagnon essentiel dans le quotidien du lecteur […] C’est pourquoi, il est impératif que le gouvernement supprime la TVA sur les produits de lecture numériques tels que les livres audio et les ebooks. L’industrie du livre œuvre pour l’accessibilité au travers de l’innovation numérique et cette taxe représente un obstacle à notre but ».

Depuis le 4 décembre 2018, les pays états membres de l'Union Européenne sont autorisés à abaisser, voire à annuler la TVA sur les publications numériques. Une annonce dont s'était emparée l'association des éditeurs britanniques quelques jours plus tard, accompagnée de la Society of Authors, the Professional Publishers Association, the National Literacy Trust et de BookTrust, exhortant le gouvernement d'abolir la TVA de 20 % sur le livre numérique.

 

Source : The Bookseller

TEMPS DE LECTURE: 2 minutes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLES LIÉS